Chroniques du temps réel > Histoire de bus.
Chroniques du temps réel
par Evelyne Trân le 14 décembre 2020

Histoire de bus.

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5298



Métro, boulot, dodo,
J’ai tout déboulonné
Suicidés sous les rails,
Chair fumeuse
Et puis j’ai sorti un fantôme de ma poche
Une pensée éclair, invisible
J’ai décollé les affiches des murs.
Et j’ai écrit sur les pancartes des visages anonymes « Bonjour »
Chacun m’a tendu une échelle lumineuse.
J’étais en suie, en suie de résignation.
L’autre jour, il y avait un jeune homme
qui parlait tout haut dans le bus
Ça sortait n’importe comment dans sa tête,
Il était en plein délire et son délire nous concernait nous les voyageurs muets.
Nous avons hoché de la tête en nous rendant compte que nous faisions tous la même chose. Ça ne faisait pas un pli.
Parlez donc les murs, venez nous rejoindre,
Parlez donc les morts, venez nous rejoindre,
Apprenez-nous à être heureux !
Une petite dame qui avait une histoire en escalier,
soudain l’a sortie de son visage
et devant moi son cœur s’est transformé en oiseau
Alors j’ai arraché une plume à l’oiseau.
J’ai dit à la plume
Accompagne l’homme en délire, qu’il puisse s’écrire
Bon dieu, aussi avec le cœur des autres
Qu’il puisse s’écrire avec toutes nos pensées ensablées d’un moment partagé ensemble.
Et la trace qu’a laissée l’homme en délire dans nos têtes, c’était comme une fulgurante traînée de soleil dans notre ciel nuageux.
Ce n’était en somme qu’un zeste de notre propre chair qui s’inquiétait de nos rêves.

Eze le 14 Décembre 2020
Evelyne Trân


PAR : Evelyne Trân
SES ARTICLES RÉCENTS :
Les Grandes Traversées d’Helen JUREN
Brigadier même pas mort !
D’Anne Sylvestre à Camus
L’agent orange-dioxine : Résumé du procès qui a débuté ce 25 Janvier 2021 à Evry.
L’agent orange-dioxine
Passé, présent, futur
Pour qui vous prenez-vous ?
Bas les masques !
Les mots parlent d’eux mêmes
En attendant Godot... Isabelle Sprung.
le brigadier tapera trois fois
Un biptyque
Elle
A propos de l’aquoibonisme
Bol d’air
Le théâtre de la vie
Double visite du brigadier
Une fantaisie du brigadier
le brigadier et la SORCIERE
Le brigadier néanmoins
Le retour du brigadier libertaire
Connaissiez-vous Henry Pessar ?
11e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Liberté j’écris ton nom
Connaissez-vous Velibor Čolić ?
Le RAT-roseur Rat-rosé...
10e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
9e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Mais ne dîtes pas n’importe quoi !
8e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Fourmi humaine
Sans visage
7e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Tous ces visages qui disent « ouf »
6e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
5e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
COVID 19 encore et encore
4e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
En relisant Baudelaire
3e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Suite des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Qui se cache derrière son masque ?
CAMUS
Avoir ou ne pas avoir le coronavirus
Confidence de femme
Brigadier !
Le brigadier prend le Tramway, correspondance à Mouette
Et revoilà le brigadier !
L’essence d’un individu c’est son intimité
Le brigadier est de retour...
Je m’appelle Erik Satie, comme tout le monde
Et pendant ce temps Simone veille
Poètes ? Deux papiers...
A voir, deux spectacles au féminin
deux pièces (de théâtre) à visiter au 36, rue des Mathurins
du théâtre en ce début d’année : Saigon / Paris Aller Simple
aux vagues d’un poète
Spectacles de résistance à découvrir au théâtre
SPECTACLES AU FEMININ A LA MANUFACTURE DES ABBESSES
Nouveaux coups paisibles du brigadier : BERLIN 33
Au théâtre : POINTS DE NON-RETOUR. QUAIS DE SEINE
théâtre : l’analphabète
Au théâtre "Change me"
c’est encore du théâtre : Killing robots
Théâtre : QUAIS DE SEINE
théâtre : Et là-haut les oiseaux
Théâtre : TANT QU’IL Y AURA DES COQUELICOTS...
théâtre : l’ingénu de Voltaire
théâtre : Les témoins
Théâtre : un sac de billes
théâtre : Pour un oui ou pour un non
Les coups paisibles du brigadier. Chroniques théâtrales de septembre 2019
Au bord du trottoir
Histoire d’un poète
au poète orgueilleux
La brodeuse
Dans quel monde vivons-nous ?
Portrait d’hybride
Tout va bien
La lutte
Page 57
théâtre : Sang négrier
Théâtre : CROCODILES -L’HISTOIRE VRAIE D’UN JEUNE EN EXIL
Théâtre : Europa (Esperanza)
Théâtre : Léo et Lui
théâtre : THIAROYE - POINT DE NON RETOUR
"Pas pleurer"
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 15 décembre 2020 13:53:23 par Luisa

Quel déboulonnage !
Merci beaucoup c’est toujours un très grand plaisir !