DERNIERS ARTICLES POSTÉS
Actus anarchistes
par Pascal B. le 19 janvier 2019
Les articles du ML papier
par Des habitants et des usagers de la Plaine le 14 janvier 2019

Rompre la muralha

Parler de La Plaine collectivement


Une consigne collective pour parler de La Plaine : des petits textes comme des fragments de ce début de lutte, agencement de différentes vues parcellaires de l’expérience que nous vivons.
Bribe de pensée, anecdotes, récit d’un moment fort, point d’analyse sur quelque chose que nous pourrions ensuite creuser, pense-bête, savoir-faire ramassé durant ces trente jours, petites victoires ou sales défaites... L’idée derrière tout ça, c’est aussi de pouvoir garder ...

Les articles du ML papier
par Nuage fou le 14 janvier 2019

Camp d’été 2018 de la Fédération Anarchiste – Saison I, premier épisode.

De natura rerum- PART I.

La première saison du Camp d’été de la Fédération Anarchiste s’est tenue en août dernier à la Ferme Intention du village Breton de Callac. Ce joyeux rassemblement ayant été l’occasion de nombreux et passionnés débats regroupant fédérés, anarchistes, sympathisants et curieux, le Monde Libertaire vous propose une série d’articles synthétisant les échanges qui se sont tenus. Nous commençons par le commencement : « manger » ; une synthèse des deux temps de discussion ...

Nouvelles internationales
par Fab le 14 janvier 2019

La plus grande grève générale de l’histoire humaine, rien que cela !

En Inde, la plus grande grève de l’histoire de l’humanité a eu lieu ce mardi 08 janvier 2019. Que ce soit spontanément ou à l’appel des syndicats et des organisations politiques du pays, 200 millions de travailleurs et travailleuses étaient en grève ! Et on estime que mercredi, c’était quasiment la même chose ! ...

Nouvelles internationales
par Pat de Botul le 14 janvier 2019

Brésil : L’extrême-droite au pouvoir va extrader Cesare Battisti vers l’Italie

L’ancien militant d’extrême gauche italien Cesare Battisti, qui était en cavale depuis décembre, a été capturé en Bolivie, selon une source officielle brésilienne, confirmée par plusieurs médias. Après l’élection du président d’extrême droite Jair Bolsonaro, la cour suprême brésilienne a ordonné le 13 décembre 2018 l’expulsion de Cesare Battisti. Le lendemain, il avait pris la fuite. Les principaux médias brésiliens, s’appuyant sur des sources de la police fédéra ...

Théories politiques
par Un lecteur anonyme le 14 janvier 2019

la pensée libre est gelée

"Le ML reçoit régulièrement des textes polémiques envoyés par des lectrices et lecteurs. Nous les publions pour introduire des débats et amener une réflexion sur nos propres mouvements. Les propos n’engagent néanmoins que l’auteur de l’article."



L’eau suit le cours de la rivière. La grosse pierre grise lui bloque la route. Dans une infinité moléculaire le libre liquide dévie, se démultiplie, s’étiole, se condense, se ramifie il se frag ...

Dans un sale État
par Elan noir le 10 janvier 2019

"Ne se mettre à genoux que pour cueillir une fleur" (Prévert)

La semaine dernière, à Mantes-la-Jolie, environ 150 lycéens ont été interpellés.
Les policiers les ont obligés à se mettre à genoux, mains derrière la tête, pendant deux heures, un policier s’exclamant : "Voilà une classe qui se tient sage. On va faire voir ça à leurs profs".




Ils ont ensuite été transportés dans des commissariat ...

Dans un sale État
par nuage fou le 9 janvier 2019

Assemblée Générale des Gilets Jaunes du Loiret, le 04 Janvier.

Une première assemblée générale des « Gilets Jaunes du Loiret » s’est tenue le vendredi 4 Janvier à Chalette sur Loing, à l’endroit même où se déroulait le 77ème congrès de la Fédération Anarchiste au printemps dernier. La convocation s’est faite en mode propagation horizontale, par des contacts sur le terrain entre les personnes des nombreux ronds-points occupés du Loiret. ...

Dans un sale État
par Fab le 8 janvier 2019

Loi anti casseurs : la réponse habituelle de l’Etat et de ses défenseurs

Philippe, monsieur le premier sinistre de la France, annonce donc une nouvelle loi "anti casseurs" pour contrer l’envie de certain de s’en prendre à l’Etat et aux Institutions, flonflons. Comme toujours, c’est donc à coup de fichage, de matraque, d’enfermement et sans doute au prix de quelques morts que l’Etat compte une fois de plus se protéger à l’avenir. ...

Théories politiques
par Justhom le 7 janvier 2019

L’État est une construction théorique

Concrètement, l’État n’a aucune légitimité, ce n’est qu’une construction théorique pour les besoins politiques des différents régimes politiques qui ont détenu le pouvoir. En France, l’État est le résultat d’un assemblage de comtés qui, à l’origine, n’avaient aucun lien entre eux. ...

Brèves de combat

> Nouvelles internationales

Répression contre les gays et lesbiennes en Tchétchénie

le 15 janvier 2019 | PAR Pat de Botul
Une nouvelle vague d’arrestations d’hommes et de femmes liées à leur orientation sexuelle, réelle ou présumée, a commencé en Tchétchénie fin décembre 2018.
Depuis cette date, selon le Réseau russe LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans), une quarantaine de personnes ont été interpellées et deux d’entre elles auraient été tuées dans cette région du Caucase russe à majorité musulmane.

> Dans un sale État

Luc Ferry : "shot, shot, bang, bang" !

le 10 janvier 2019 | PAR Pat de Botul
Le philosophe provocateur, Luc Ferry, a fait fort. Alors que les provocations et la dérive autoritaire du gouvernement attisent les violences n’a rien trouvé de mieux que d’appeler la police à faire usage de ses armes. « Quand on voit des types qui tabassent à coup de pied un malheureux policier par terre, que les policiers se servent de leurs armes une bonne fois ! » a déclaré lundi l’ex-ministre sur Radio Classique. « On a la quatrième armée du monde, elle est capable de mettre fin à ces saloperies ! », a même tranché Luc Ferry. « Mais il y a un risque… » lui a rétorqué un journaliste. « Et alors ?... », a-t-il répondu, droit dans ses bottes pleines de fumier !

> Dans un sale État

La LDH et Amnesty International s’inquiètent des mesures de répressions envisagées par l’État

le 9 janvier 2019 | PAR Pat de Botul
En annonçant, lundi soir sur TF1, une future loi durcissant les sanctions contre les casseurs et les manifestations non déclarées, l’exécutif compte augmenter encore le pouvoir des préfets en les autorisant notamment à prononcer des interdictions de manifester contre de potentiels auteurs de troubles. Les représentants de l’État pourront même obliger ces derniers à pointer dans les commissariats ou les gendarmeries. Un fichage qui inquiète au plus haut point la Ligue des droits de l’homme (LDH).
Son président, Malik Salemkour, dénonce « une surenchère sécuritaire et une fuite en avant du gouvernement ». Pour lui, ces mesures visent à confondre les casseurs et les opposants politiques, et menacent directement la liberté de manifester, mais aussi la liberté d’opinion. « Et pas seulement de quelques-uns, mais de tous. » Sans compter qu’en renforçant les pouvoirs des préfets, c’est bel et bien une « police administrative », voire une « police politique » qui s’exercerait. D’autant que si l’État veut stopper les manifestations, « il ferait mieux de répondre d’abord aux demandes sociales qui s’y expriment », juge Malik Salemkour, qui ajoute que, même sans « loi anti-casseurs », les pouvoirs publics disposent déjà de l’arsenal nécessaire pour appréhender les éventuels participants violents.
Amnesty International s’inquiète également : "Si la volonté de réduire le droit de manifester n’est pas nouvelle, les menaces qui pèsent sur ce droit fondamental se font plus pressantes. Amnesty International note même que « depuis l’instauration de l’état d’urgence, un glissement dangereux s’est opéré ». L’organisation non gouvernementale explique que « des stratégies de maintien de l’ordre sont mises en place qui impactent fortement des droits fondamentaux dans l’objectif de prévenir des risques qui pourraient avoir lieu, sans aucune preuve concrète et solide que des événements dangereux pour la nation vont en effet arriver »...


> Chroniques du temps réel

En direct du direct

le 7 janvier 2019 | PAR Bernard
"Je me suis fait gazer avec mon amie, j’ai voulu avancer sur les CRS (...), la colère est montée en moi j’ai mal réagi, mais je me suis défendu."
Un ancien boxeur a pris un CRS comme punching-ball samedi 5.01.
Dans un communiqué publié dimanche, la Fédération française de boxe a dénoncé les "agissements d’une violence extrême" d’un ancien boxeur professionnel. La FFB n’a pas osé utiliser l’évènement pour se faire de la pub :
"Viendez chez nous et vous pourrez apprendre à battre un robocop surprotégé à mains nues !"
Tssss, petits joueurs...
> Nouvelles internationales

Hausser le thon...

le 7 janvier 2019 | PAR bernard
Un thon rouge de 278 kilos s’est vendu samedi 5 janvier la modique somme de 2,7 millions d’euros à Tokyo pour les premières enchères du Nouvel An. 10 000 euros le kilo...
Une bien belle façon de montrer à ceux qui s’achètent un bol de riz à crédit que d’autres leur ont suffisamment voler de fric sur le dos pour oser accorder un prix prohibitif à un poisson qui aurait simplement pu finir en boites pour les restos du cœur.
Enfoiré.e.s !
> Dans un sale État

"I have a dream"

le 6 janvier 2019 | PAR Bernard
Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a appelé dimanche les Français à se rassembler et à réclamer la fin des violences lors des manifestations des "gilets jaunes", au lendemain d’une journée de mobilisation marquée par de nouveaux heurts.
Naturellement, il parlait des violences policières...
> Nouvelles internationales

Espagne : l’extrême-droite andalouse machiste annonce la couleur

le 6 janvier 2019 | PAR Pat de Botul
Le parti d’extrême droite Vox du Parti populaire (PP, droite) et de Ciudadanos (centre droit), qui espèrent prendre le pouvoir en Andalousie réclame l’abandon d’un programme qui réclame aux deux formations qu’elles renoncent à un point de leur programme qui prévoit de « financer de façon adéquate la lutte contre les violences faites aux femmes ».
Pour la formation d’extrême droite, les mesures contre les violences machistes sont un « djihadisme de genre ». Son président, Santiago Abascal, a dénoncé des « lois idéologiques, qui ne protègent pas la femme et poursuivent l’homme en tant qu’homme ». Considérant qu’il s’agit d’une discrimination contre les hommes, il a demandé que l’on parle plutôt de « violence au sein de la famille »
Ah la sacro-sainte famille, la revoilà !...
> Dans un sale État

Quand on voit ce qui se passe ailleurs...

le 2 janvier 2019 | PAR bernard
AFP, mercredi 02 janvier 2019 à 16h39
Les forces de l’ordre ont dispersé mercredi à coups de gaz lacrymogène à Antananarivo (Madagascar) une manifestation interdite.
Merci à l’AFP pour cette nouvelle qui nous fait encore plus apprécier notre beau pays, notre belle démocratie, notre bon maître.
C’est pas chez nous qu’on verrait une telle répression...
> Dans un sale État

Bonne année les chômeur.euses !...

le 2 janvier 2019 | PAR Pat de Botul
Alors que le patronat et les syndicats négocient actuellement une nouvelle refonte du régime d’assurance-chômage, un décret qui revoit le barème des sanctions s’appliquant aux chômeurs qui ne respectent pas leurs obligations vient d’être publié au Journal officiel. Il fait partie de la "loi avenir professionnel" votée cet été dont l’idée et consiste à rendre les sanctions "plus cohérentes" mais aussi d’appliquer le programme présidentiel d’Emmanuel Macron qui prévoyait un durcissement des règles en vigueur. Jusqu’à aujourd’hui, ne pas se rendre à un entretien à Pôle emploi pouvait entraîner deux mois de suspension des allocations-chômage quand ne pas justifier d’actes positifs de recherche d’emploi était sanctionné par deux semaines de radiation. Désormais, la non-présentation à un entretien peut être sanctionnée par un mois de suspension. Tout autre manquement important - essentiellement l’incapacité à justifier une recherche d’emploi - entraîne la suppression pure et simple des allocations pendant un mois au premier manquement, pendant deux mois au deuxième et quatre mois au troisième. Selon Le Monde, ce décret est plus dur que le barème présenté initialement par le ministère du Travail en mars 2018 (qui limitait à 15 jours la suspension pour non-présentation à un entretien), ce qui avait déjà agacé les syndicats. La réforme va plus loin : le pouvoir de diminuer les allocations revient désormais à Pôle emploi alors que l’agence ne pouvait auparavant que suspendre des droits, leur réduction étant aux mains des préfets. En outre, le gouvernement Philippe renforce une mesure lancée sous la précédente mandature: la création d’équipes dédiées au contrôle des demandeurs...
> Nouvelles internationales

appel à ordure

le 28 décembre 2018 | PAR bernard
L’armée syrienne a annoncé vendredi son entrée dans la ville clé de Minbej, dans le nord du pays, peu après un appel à l’aide des forces kurdes qui craignent une offensive de la Turquie dans ce secteur.
L’appel des Unités de protection du peuple (YPG), la principale milice kurde de Syrie, a été lancé quelques jours après l’annonce des États-Unis, leur allié, du retrait des quelque 2.000 militaires étasuniens déployés en Syrie.
Les Kurdes de Syrie, pour ne pas se faire massacrer par Erdogan, appellent à l’aide Bachar El Assad après avoir été abandonnés par Trump... Pauvres Kurdes...