Les articles du ML papier > Lettre à Élise
Les articles du ML papier
par Bernard le 5 avril 2022

Lettre à Élise

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6349

Article extrait du ML n° 1837 de mars 2022
Élise, nous ne nous connaissons pas mais en fait je t’ai croisée début des années 80… C’était chez un disquaire. Très porté sur les chansons « à textes », je tombais sur un album -Hammam palace - ou plutôt sur une pochette dessinée par Jacques Tardi. Je l’ai acheté sans hésiter tant l’association avec le créateur de Brindavoine et d’Adèle Blanc-Sec était pour moi gage de qualité assuré. Et j’ai ensuite écouté le disque, réécouté en boucle…

Je t’écris aujourd’hui car je viens de vous recroiser, Tardi et toi bras dessus, bras dessous dans un somptueux ouvrage, Élise et les nouveaux partisans.




Mais es-tu vraiment un nouveau personnage de fiction créé par Jacques Tardi ?
Si tu le permets, Élise, la co-signature de cet album m’a vite fait comprendre que toi et Dominique Grange partagiez le même ADN.
Petite parenthèse, que ce soit pour Hammam Palace ou pour Élise et les nouveaux partisans on utilise le terme d’album : « Production musicale comportant généralement plusieurs morceaux formant une unité artistique » ou « Recueil imprimé de grand format comprenant des illustrations. ». Fin de la parenthèse.
C’est donc, mêlant le vécu au romanesque, que Dominique Grange te laisse le soin de revivre sa vie. Et quelle vie !
Livre dédié à Georges Ibrahim Abdallah, militant révolutionnaire en prison depuis 1984, le ton est donné.
Dès les premières pages, nous plongeons en pleine guerre d’Algérie. Ouverture sur un bidonville.
Massacre du 17 octobre 61, les flics qui tuent et « les militants du FLN qui encadraient la marche veillaient au grain et quand des manifestants tentaient de fuir, ils étaient vertement sommés de rejoindre les autres » au bas d’une vignette. Dominique Grange veut tout raconter.
Raconter une histoire particulière, la sienne, dans le bouillonnement des années 70. Une histoire qui osait interpeller l’Histoire.




Élise et les nouveaux partisans nous invite à retrouver une « tranche de vie ».
Je reprends ce titre d’une chanson de François Béranger que Dominique Grange avait rencontré quand elle était dans la clandestinité en 1973. De sa clandestinité il en est question dans cet album.

« Nous sommes les nouveaux partisans, francs-tireurs de la guerre de classe »

Suivre ta vie, Élise, c’est retrouver Mai 68, l’engagement qui suit dans le sillage du petit livre rouge : les manifs, les actions, l’usine, les actions, la prison, la clandestinité… la suite dans l’album. L’évocation de cette tranche de vie se termine presque sur la sortie de Hammam palace et sur un extrait des Anges de la mort, rappelant les ravages causés par la drogue, suicide lent de nombreux déçus du grand soir qui n’arrivait pas. Dans sa postface, Dominique Grange dresse un constat lucide sur ces années d’engagement, sur les crimes commis que ce soit par le maoïsme d’État ou le communisme d’État, et tu sais ce que je pense des États quels qu’ils soient… Bref, sur le mythe qui s’écroule.
Elle ne ferme cependant pas la porte à l’espoir et conclut par un magnifique « On a raison de se révolter ! ».

La vie d’une Élise qu’il fallait raconter par le mot et par le trait. Jacques Tardi en a persuadé Dominique Grange. Merci à lui.

Reconstituer cette ambiance avec une documentation rigoureuse
Dominique Grange a tout raconté, tout expliqué. Laissa-t-elle assez de place au dessin ? Impossible de te suivre, Élise, d’un regard distrait. Chaque page est d’une intensité et dans le texte avec ses infos importantes et dans le dessin avec ses détails méticuleux. On aura envie de s’asseoir devant chaque page, de prendre le temps de tout voir, de lire les notes « étoilées » de Dominique, repérer le détail dans le dessin de Tardi qui nous indiquera alors si nous avons affaire à des CRS ou à des gardes mobiles, si ça s’est passé en journée ou de nuit. Bref, la griffe de Tardi dessinant des photographies.

Un livre donc incontournable pour qui voudra plonger ou replonger dans ces années de tumulte et de luttes ainsi que pour qui voudra le dernier opus de Jacques Tardi. Après plusieurs albums consacrés à la première boucherie mondiale, Tardi démontre une fois de plus qu’il est un passeur d’Histoire fort fréquentable.

Salut Élise/Dominique. Permets-moi de te citer : « On a raison de se révolter. La lutte des classes continue ! ».

Élise et les nouveaux partisans
, Dominique Grange – Tardi. Éditions Delcourt. Novembre 2021. 176 pages. 24,95 €. En vente à Publico.
PAR : Bernard
Groupe d’Aubenas
SES ARTICLES RÉCENTS :
ÉDITO DU ML N°1845
à devenir foot !!!
la liberté de la presse agressée
8.000.000.000
L’Ardèche jumelée avec le Donbass ou quand les militaires jouent à la guerre…
Comme ça...
Faire rimer Bühler et Radio libertaire
Il pleut et c’est une sale journée
ÉDITO DU ML N°1844
ÉDITO DU ML N°1843
Where is Charly ( third of the name) ?
J’avais pas dit "Jaques a dit dehors" !
Cocoricons !!!
Le vrai visage du capitalisme
On a d’autres crèmes à fouetter !!!
Élève zélé
Ecrivains prolétaires de tous les pays…
Souffrance muette sur mer calme
T’ar taggeurs à la récraie !
ÉDITO DU ML N°1841
Juste parce que c’était bien
A quand le retour des gibets à Salem ?
Civil, deviens un site culturel
La recette du candidat melba...
ÉDITO DU ML N°1840
Ecce homo
Victor Simal est définitivement libre…
Constat
Au pays de la Bible et du fusil.
Souvenir... du présent
ÉDITO DU ML N°1837
Multirécidivistes
ÉDITO DU ML N°1834
Sur mes cahiers de lycéenne, j’écris ton nom… Liberté
A la dérive...
Sur le voile qu’on m’oblige à porter, j’écris ton nom...
161
Machin Machine papier machine
Les Éditions libertaires au pays du soleil levant
Des jeunes... ou plutôt, déjeune avec Zemmour
Justice vraiment aveugle...
Eh bien mes Cauchon ! ...
Pan le piaf, t’es mort !
Texas, ton univers impitoyable.
On se réveille ?
ÉDITO DU ML N°1831
Le truc qu’il fallait éviter
Voilà enfin que...
Miracle
C’est le moment de garder une part de nostalgie
Soldat de dieu, sous ta soutane tu restes un travailleur !
Ne nous faisons pas prier...
Angélique Ionatos
Juste comme ça...
ÉDITO DU ML N°1829
Tout bénef pour Matzneff
Arrêtez les massacres !
Le Monde et l’immonde...
Désaccord d’Evian
ÉDITO DU ML N°1827
Arrête ton char, Dassault !
Le 17
Ne se courber devant aucune autorité, si respectée qu’elle soit ; n’accepter aucun principe, tant qu’il n’est pas établi par la raison.
ça me fout le cafard
Des larmes de sang
Basta Giscard !
Con fini vs confinés
Je ne me donnerai pas la peine de pleurer, je ne me donnerai pas la peine d’avoir peur....
L’Aube a perdu sa dorure...
Rude Nouvelle : David Graeber...
Camarde versus camarade
Inspecteur Labavure...
My dealer is rich…
Des nouvelles du Rojava
Nomination
En pensant à Rajsfus
un 18 juin peut en cacher un autre...
13 juin.
Pollution
Chair à virus !
Copinage éphémère
Cause toujours !...
Pas de chance pour les Pieds Nickelés
Pour "Délation" composez le 17...
Meutre à Béziers
Toussez avec la Poste
c’est la guerre !
Fusion ou confusion ?
Obrigado ?
Au pays de Mickey et Donald
"Contingent rebelle". Rencontre débat à Alès (30)
Les migrants, pions d’un vieux conflit de voisinage
Chadri Sdiri
Surement un sabotage du grand complot !!!
Un ennemi public arrêté cette nuit
... mais il faut que tu t’en ailles
L’amer de glace
La honte !
Pour "les mettre à l’abri" ?
Michelin se dégonfle
Gonflés les gus
Un air de famille
Poul ka couvé zé ba canan, mé yo pa ka alé an dlo ansamn *
Attention, ça va piquer...
Fumée blanche ou fumée noire ?
Sheila, Janet, Lorrane, Rajni...
Trump’ettes de Jericho
Ancien article : Comme un sale goût dans la tronche
Faites-le taire !
Et la retraite on vous la sert comment ? - Surtout pas "à point" !...
Ami étranger, tu es trop nombreux...
Tous les hommes naissent libres et égaux. Sauf les femmes...
propos de haine ordinaire
Avortements et mariages gays légalisés en Irlande du Nord
Madame l’ambassa-triste
La lumière contre l’obscurantisme
Encore une régression sociale !
jusqu’où ?
Avenir irradieux ?
Nigra Safo, le temps d’une rencontre
Génération pénitenciaire
Complètement barge
Acquittée !
état de terrorisme. La bourse aux alibis
Divorce à l’italienne
Un tout petit peu d’air...
Y a vraiment urgence pour les urgences
C’est pour ton bien
Homard m’a tuer
Chansons...
Que le coupable se dénonce ou alors je punis toute la classe !
la reculade
Maréchal, nous voilà...
La réponse qui tue
Résistance pacifique
Un militant dans la tourmente, pour l’exemple.
Les enfoirés du Pirée.
Pour défendre le plombier polonais
Terrorisme légal
Et le Valls a mis le temps...
No comment !
Méfiance
Un réfugié parmi tant d’autres : Le caricaturiste bielorusse Denis Lopatin.
Et une [MA]c[R]onnerie de plus !
Vox populi...
Notre père qui êtes odieux.
Goaaaaal !
Actualité brûlante
Champagne !
Le coupable, c’est 68 !
Tartarin à la récré
Sévice national à l’horizon !
Des paroles, des paroles, des paroles...
stupeur
bruit de vieilles bottes
froid dans le dos
Le Pandraud le l’année
Crosse en l’air !
Tri sélectif des données d’une info...
Obso, l’essence du capitalisme
Castaner : de "castanea", châtaigne
Et avec ça, 3 "pater" et 2 "avé"...
Regardez-les passer...
Big brother is listening you
Les gilets jeunes ?
l’ajustice a encore cogné !
Comme un air de déjà vu
C’est lui qui a commencé
les accros au LBD.
Sur les traces de Ptolémée Macron *
Elle s’appelait Zineb Redouane. Elle avait 80 ans.
Non mais, qui c’est qui commande !
Hausser le thon...
En direct du direct
"I have a dream"
Quand on voit ce qui se passe ailleurs...
appel à ordure
Et ça continue...
« Titi, viens voir ces soldats, ha ha. Ça c’est une armée ! »
Espèce de bachibouzouk
Le Père-Noël est une ordure
Donne-moi ta montre et je te donnerai l’heure
La connitude, ça dégouline...
Y a dix ans, un meurtre
"Zéro de conduite"
Meurtre à Marseille
il ne faut pas laisser les intellectuels jouer avec les éprouvettes
Mad Donald
Y a pas que la banquise qui va fondre...
Electrons, piège à cons
Le salariat, père de tous les vices
Mais on n’apprend pas à un porc à cesser de se gaver. Tant qu’on remet de l’or dans son écuelle d’acier.
Seymourite aigüe
Les sages de La Haye...
Le retour de Bob l’éponge
Message de Colomb aux fachos lyonnais ?
Les coups et les douleurs
BURE
11 novembre à Joyeuse (07)
80 ans, toujours debout...
péripatéticienne de patronyme du père tout puissant !
C’est moi Le Maire, c’est toi Rugy. C’est moi le méchant, c’est toi le gentil...
vade retro, loi de 1905 !
ah, ah ,ah, ah, Pétain de toi !
Un gendarme au lycée
Expulsée
Départ vers le passé
Tristesse et colère
cherchez le militaire
Mon oncle un fameux bricoleur
C’est Bysance !
Quand passent les faisans
Fuel legal racket
La retraite sent le roussi
Kanaky, année zéro ?
Proposition de loi LR contre les black blocs adoptée au sénat
On nous ment !
Fidel à lui-même
Caché ce mot que je ne saurais croire
mort d’un journaliste
insoumis, soumets-toi !
Fo pas exagérer !
Fausse joie
"Oh, pétard !"
FO ce qui FO
Une valse à quatre sortants, comme c’est charmant, une valse à quatre sortants...
les brèves. "Ze retour"
Hidalgo parle de toits
Réquisition d’une maison pour loger les personnes sans-toit
à l’extrème droite, sur la photo de famille...
La mac(r)onnerie du jour
казакһстан
L’habit ne fait pas le moine
Happy Good Year ?
Flamanville, de la fuite dans les idées.
Collomb, top gone ?
La mémoire qui flanche
Beurk !
balle dans le pied
Laissez venir à moi...
Lasso de plomb
Bonne récupération
allez, vole petit zoziau !
Maîtresse, il m’a traîté !
Tu me prêtes ta femme ?
Quand le Collomb roucoule
Pour les Collombophiles
Les Consigny ça osent tout
Budget
Le temps de prendre l’air
Campion l’immonde
Le juste prix
hommes en blanc...
C’est le tango des bouchers de la Villette
Fake macronnesque
Pas fake
Fermez des écoles, vous ouvrirez des prisons !
Nuit à l’Assemblée
info incomplète
Ni Depardieu ni maître
LREM lave plus blanc
fausse joie
"je vois ! "
Corées graphies
A table
Fallait y penser avant !
ein BZV
verdict
C3H8NO5P
le vrai verdict
no fake
fake
une ex "prisonnière ultra médiatisée" favorable à l’emprisonnement de 2 journalistes d’investigation
Débranche !
Affaire Maurice Audin
Foutage de gueule
Le palais est trop bon avec les pauvres
Casse-toi Le Pen !
Manu 1er, petit frère des pauvres...
descente infernale
ça c’est rapé !
On leur fera payer l’addition
ça gaze !
Attaque sur la ZAD alsacienne
Un château en Suède
Déluge de bombes amorcé en Syrie
La musique qui marche au pas...
T’ar ton handicap à la récré
nedlagd ! *
les temps changent...
On s’en fout
De quoi se réjouir
Répression ou représailles ?
Brésil, campagne électorale à couteaux tirés
Dialogue social plombé en Irak
Non à l’Europe, oui à son fric
ça chauffe pour lui
Trump pas content
Décision historique
Naufragé.e.s
"Vénus noire", quel mec !
Libre choix ?
Re(ma)niement ministériel
Le permis de chasse, ça coûte un bras !
T’ar ta gueule à la mi-temps !
Le tri des ordures
l’Homme, nombril de l’univers ou trouduc intergalactique ?
L’anarchie, une amie de cinquante ans
Toujours plus haut
victimes
Louis l’anARTIste
En avant, marche !
Les habits neufs du châtelain
La propriété c’est le bol
pas la frite
on the road again
Comme un sale goût dans la tronche
Autour d’une pizza
Repas gaché
le fugitif
Ogres de barbarie
Caumare
La musique qui marche au pas...
Fermez des écoles, vous ouvrirez des prisons
Marée bleue sur la ZAD
comme une journée sans pain
49.3 nuances de gré
Choisis ton camp, camarade !
Bébert le bousier
l’argent n’a pas d’honneur
"Ecce homo ! "
Education Nationale : une porte ouverte sur l’Armée
État de terrorisme
Terrorisme d’Etat
L’noisavé
Alors, rat... compte !
Révoltée !
C’est pour ton bien
Usine d’aliénés
Prédateur Social
Fourrière pour tous
Maudits codes-barres
Troisième démarque
11 novembre 2015, intervention à Joyeuse (Thème « exodes »)
Nigra Safo, le temps d’une rencontre
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler