Les articles du ML papier > Action directe non violente
Les articles du ML papier
par Jean-Marc Raynaud le 21 juin 2021

Action directe non violente

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5771

« Ils seront expulsés de nos quartiers, et leur survie n’est pas garantie ! »

Article extrait du Monde libertaire n°1828 de mai 2021
En Birmanie où les manifestations pacifiques de la population sont désormais réprimées à balles réelles par l’armée, les travailleurs ont averti que « Pour chaque manifestant tué, nous brûlerons une usine ». Et ils ont mis leurs menaces à exécution, ce qui commence à faire réfléchir le grand frère chinois proprio des usines.

Ils viennent de nouveau d’avertir : « Les informateurs de l’armée seront expulsés de notre quartier et leur survie n’est pas garantie ».

Oh, bien sûr, tout cela n’est pas franchement non-violent. Mais, ça pourrait l’être. Les militaires, les flics, les indics…, ne sont qu’une partie infime de la population et ils sont tous nés quelque part, ont tous une famille, habitent tous quelque part et, en dehors de leurs activités « professionnelles », ont tous une vie de famille et une vie sociale. Aussi, s’ils se retrouvent ostracisés socialement, la pression que leur mettraient leur famille, leurs voisins, leurs amis et la population serait telle qu’ils seraient immédiatement contraints soit de démissionner, soit d’être irréprochables dans leur « job », soit de traîner les pieds par rapport aux ordres du pouvoir sur le mode de la résistance passive. Il est, en effet, impossible de vivre comme un paria pestiféré dans un confinement social permanent.

Les Apaches avaient déjà compris cela. Geronimo, leur chef militaire incontesté en temps de guerre, qui, comme tous les militaires, ne vivait que pour la guerre, subissait la pression sociale de sa tribu quand celle-ci avait décidé de faire la paix. Lui et ses guerriers avaient alors le choix entre reprendre une vie sociale normale dans la tribu (ce que faisait l’écrasante majorité des guerriers) ou bien continuer la guerre, mais sans le soutien de la tribu. Résultat, Geronimo continuait la guerre, mais avec seulement quelques jeunes têtes brûlées. Et, soit ils arrêtaient très vite, soit ils allaient à la mort, tant il est évident qu’on ne peut pas gagner une guerre sans guerriers. En clair, la tribu leur laissait le choix entre une réinsertion sociale ou un suicide solitaire.




Tout ça pour dire qu’il ne sert à rien de s’affronter militairement aux militaires. Il suffit juste de leur signifier que s’ils veulent faire une guerre que le peuple n’approuve pas, ils pourront la faire, mais entre militaires (excellente idée), et sans nous. Et que, s’ils veulent faire la guerre à leur peuple, ils seront ostracisés socialement.

Bon, d’accord, les Apaches évoluaient dans le cadre d’une société civilisée alors que nous n’en sommes qu’au stade d’une société primitive, mais, on peut bien rêver !

Jean-Marc Raynaud
PAR : Jean-Marc Raynaud
SES ARTICLES RÉCENTS :
Crise de foi : Du principe de précaution
À propos des Éditions libertaires
Agnosticisme et athéisme
De l’extrême lenteur ou De l’extrême précipitation De la « Justice » !
Détournements d’avions. Le bal des faux-culs.
De l’instruction en famille
Faits d’hiver : Non-assistance à personne en danger ?
Crise de foi : Camarade curé, sous la soutane tu restes un travailleur
Crise de foi : Pénurie de sable… En Arabie Saoudite
Faits d’hiver : Eau putride et balles en caoutchouc…métallisées !
Faits d’hiver : De l’indignation à géométrie variable !
Faits d’hiver. Le sort de Navalny entre les mains de Dieu ?
Par-delà le bien et le mal !
Faits d’hiver : Roméo ( 76 ans ) Et Juliette ( 83 ans ) !
AMNISTIE Hier, pour la Commune Aujourd’hui, pour le pays basque
La vie, la mort, l’amour
Crise de foi. Si même l’Église catholique ne croit plus en Dieu… !
Crise de foi. Tout fout le camp !
Faits d’hiver. Un nouveau virus chez les gendarmes, Les procureurs et les juges… La connerie !
« Maître de l’opportunité des poursuites » Bref voyage au pays de la justice bourgeoise
Faits de grand hiver. Chaud devant !
Faits de printemps : Tue ton patron !
Faits d’hiver : Là où tous puent… Un seul sent à peine mauvais !
Faits d’hiver : Sauver la République ?
Faits d’hiver : De l’instruction à domicile
Crise de foi : Fake news
Faits d’hiver : Confinement et santé publique !
Faits d’hiver. Affreux, sales et méchants… Et cons !
Du non intérêt de construire le communisme libertaire …dans un cimetière !
Faits d’été : Un métier non essentiel !
Faits d’été : Je suis athée… Dieu merci !
Au pays du sophisme déconcertant
Faits d’hiver : Des gens d’armes et des gens !
Faits d’hiver : Désobéissance civile
Faits d’hiver : 17 octobre 1961… 17 octobre 2020. Tout un symbole !
Par delà le bien et le mal !
De la servilité judiciaire… Et de la lâchitude politique
Faits d’été : Arrêtez de toujours nous dire merci !
Faits d’hiver : Et maintenant écoutons !
Faits d’hiver : Mort sans ordonnance !
Faits d’hiver : 122 ans de prison !
Faits d’hiver : De la présomption d’innocence à géométrie variable !
Crise de Foi : Laissez venir à moi les petits enfants !
Faits d’hiver : De la « légitime défense » !
Faits d’hiver : Détresses respiratoires
Crise de foi. Un manque à gagner de 70% pour l’Église
Faits d’hiver : De la liberté d’expression Sous… le Macronavirus !
Faits d’hiver : Toujours demander à parler… Au chef !
Faits d’hiver : Pour enrayer l’épidémie Une seule solution
Faits de grand hiver : Chiens policiers un jour… Chiens policiers toujours !
Faits d’été : Quand les blacks blocs offrent leurs masques… Aux hôpitaux !
Faits d’hiver : Le confinement va être terrible !
Radio Paris ment. Radio Paris est allemand !
Quand des policiers détournent les armes… Des terroristes !
Faits d’hiver : Quand la France refusait de vendre des armes à … !
Avant-garde, lutte armée et processus de paix !
Cent mille coups d’épingle tuent plus sûrement… Qu’un coup de massue !
Faits d’hiver
God save Notre Dame
Une mandoline pour Pierre
Bref voyage au pays de la « justice » déconcertante !
Faits d’hiver : "Selon que tu seras... !"
Île d’Oléron, ni Dieu, ni maître, ni McDo
Actes de colloques sur la Grande Guerre
D’un municipalisme libertaire sans étiquette mais avec une réalité avoisinante!
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 21 juin 2021 22:39:57 par Luisa

Oui c’est sûr, « on peut bien rêver » !